Yves Alphé

Assurance décès, définition et fonctionnement avec Yves Alphé

Comment soulager vos proches des conséquences financières liées à votre propre décès ? Caritas obsèques Orléans vous conseille

Faire face au décès d’un proche est une épreuve difficile. Le travail de deuil indispensable est souvent entravé par la nécessité de réaliser une multitude de démarches administratives et de mobiliser des moyens financiers importants dans un laps de temps très court.

Avant même notre décès, nous avons la possibilité de souscrire différents types d’assurances (assurance-vie, assurance-décès, assurance-obsèques) et ainsi de prévenir, en partie, les difficultés que nos proches auront à affronter après notre disparition.

Yves Alphé, directeur et fondateur de l’agence de pompes funèbres Caritas Obsèques Orléans, vous délivre ci-après une information relative aux principes de fonctionnement et aux avantages de l’assurance décès.

L’assurance-décès, une assurance pour la vie entière

Yves Alphé
Yves Alphé vous explique l’assurance décès

L’assurance-décès est un contrat d’assurance-vie qui prévoit le versement d’un capital ou d’une rente à un ou plusieurs bénéficiaires désignés. Les sociétés d’assurance mettent à disposition différentes formules permettant de répondre à des situations diverses et de minimiser ainsi les conséquences financières engendrées par la disparition d’une personne.

L’assurance-décès peut être souscrite pour une durée indéterminée. Dans ce cas, le ou les bénéficiaires désignés par le contrat se voient attribuer le versement d’un capital ou d’une rente à compter de la date de décès du souscripteur, quel que soit le moment auquel ce décès survient.

Ce type d’assurance se distingue de l’assurance-obsèques qui permet de financer le coût lié aux funérailles et à la réalisation des démarches immédiatement consécutives au décès. D’un montant souvent plus élevé que celui prévu par une assurance-obsèques, la rente ou le capital de l’assurance-décès peut avoir pour objet de compenser la baisse de revenus générée par la disparition du souscripteur. Elle peut également permettre d’organiser la transmission du patrimoine du souscripteur.

Il est à noter que l’assurance-décès est parfois complétée par d’autres garanties anticipant certains risques et aléas de la vie (perte d’emploi, décès accidentel, invalidité, incapacité de travail).

Une assurance permettant de faire face à des situations spécifiques et limitées dans le temps

Dans certains cas, une assurance-décès peut être souscrite pour une durée déterminée. On parle alors d’assurance temporaire. Les bénéficiaires désignés par le contrat se voient attribuer le versement d’un capital ou d’une rente lorsque le décès du souscripteur intervient pendant la période de validité du contrat.

Dans le cas où l’assuré est toujours en vie à l’échéance du contrat, les cotisations versées sont réparties entre les assurés et ne sont donc pas restituées au seul souscripteur. Ce type de contrat peut, par exemple, garantir le remboursement d’un prêt en cas de décès.

Il peut également avoir vocation à assurer l’éducation d’un enfant. Si le décès survient pendant la période de validité du contrat arrêtée par le souscripteur, l’enfant bénéficiera du versement d’une rente jusqu’à ce qu’il ait atteint l’âge prévu par le contrat.

Enfin, l’agence Caritas Obsèques Orléans dirigée par Yves Alphé offre à chacun la possibilité de souscrire un contrat obsèques. Le souscripteur paie alors, à l’avance, les frais liés à ses funérailles à la société de pompes funèbres.

Ainsi, les proches du défunt n’ont pas à effectuer de démarches auprès d’un assureur pour obtenir le déblocage du capital prévu par une assurance obsèques.

 

 

One thought on “Assurance décès, définition et fonctionnement avec Yves Alphé

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.