Comptabilisation de la prime exceptionnelle de pouvoir d’achat en Belgique

Actuellement, les salariés à Saint-Gilles bénéficient d’une prime exceptionnelle de pouvoir              d’achat allouée par les entreprises. Sous certaines conditions les employés profitent dorénavant d’une exonération de charges sociales et d’impôt. Cet article apporte en effet quelques détails essentiel concernant l’enregistrement comptable de la prime exceptionnelle de pouvoir d’achat.

Traitement comptable de l’octroi et du versement de la prime

D’un point de vue comptable, la prime exceptionnelle s’analyse comme étant une prime traditionnelle. Elle fait l’objet d’un enregistrement comptable habituel. Cela dit, il est tout à fait possible de mettre de côté cette gratification dans l’une des subdivisions du compte 641. L’expert-comptable la classe dans le compte 6413 accordé aux « primes et gratifications ». Cette technique permet en effet au professionnel du chiffre de réaliser facilement les cadrages sociaux.

Quand le dirigeant a décidé de façon unilatérale durant le dernier mois de l’année et qu’un accord d’entreprise a été pris concernant le versement immédiat de la prime, il s’avère fondamental de saisir les écritures comptables de salaire. Dans ce cas, le responsable comptable de la société à Saint-Gilles est amené à débiter les comptes suivants :

  • 6411, compte lié aux « salaires et appointements
  • 6413, compte associé aux « primes et gratifications »

En contrepartie, il doit créditer les comptes :

  • 431, compte propre à la « sécurité sociale »
  • 437 sur les « autres organismes sociaux »
  • 4421 sur le « prélèvement à la source impôt sur le revenu »
  • 421 concernant les « salaires nets à payer »

Quand la structure a réglé le versement de la prime, le compte 421 sur les « salaires nets à payer » sera débité et le compte 512 lié à la « banque » sera crédité.

 Enregistrement comptable d’une charge à payer de prime de pouvoir d’achat

Si la prime n’est pas versée avant la fin de l’exercice comptable, l’entreprise à Saint-Gilles ainsi que dans d’autres villes en Belgique ne doit pas traiter aucune écriture comptable. Néanmoins, elle peut, dans la pratique, procéder à la comptabilisation d’une charge à payer. Sous certaines conditions, la structure a la possibilité d’enregistrer une provision.

A la clôture de son exercice comptable, l’entreprise se trouve obligée de constater une charge à payer si elle a respecté un certain nombre de dispositions. Elle a décidé de prendre l’engagement d’attribuer la prime à des employés avant la période de clôture. Elle aura également connaissance de la somme de la récompense au moment de l’établissement des budgets. Elle a versé la gratification postérieurement et non avant la fin de l’exercice.

Pour pouvoir comptabiliser la charge à payer de prime exceptionnelle de pouvoir d’achat, l’expert-comptable à Saint-Gilles aura à débiter le compte 6413 associé aux « primes et gratifications » et à créditer le compte 4286 lié au « personnel, autres charges à payer ». L’écriture comptable devra faire l’objet d’une extourne à partir de l’ouverture de l’activité comptable suivante. Dans ce cas, elle doit être traitée dans le sens contraire.

One thought on “Comptabilisation de la prime exceptionnelle de pouvoir d’achat en Belgique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.