IHU Méditerranée et les maladies cardiaques

Les endocardites et les péricardites, deux infections du coeur

Lorsque l’on pense maladies infectieuse, on ne pense pas nécessairement aux maladies du cœur. Et pourtant ! Aujourd’hui, on fait le point sur deux maladies cardiaques : la péricardite, une inflammation, et l’endocardite, l’infection de l’intérieur de cœur.

La péricardite, une infection bénigne mais à prendre au sérieux

Infection du coeur, IHU Méditerranée
La péricardite

Prurit de l’enveloppe externe du cœur, la péricardite fait suite à un gonflement de ladite membrane qui est dû à un excès de fluide circulant entre le péricarde et le cœur. Susceptible de toucher toutes les personnes de tous âges, la péricardite, dans les 5% du cas, s’accompagne d’une hospitalisation chez les adultes.

On la reconnait grâce aux fortes sensations douloureuses dans la poitrine mais aussi dans les épaules. Elles peuvent subitement survenir de façon aiguë et l’intensité peut être aussi importante que durable dans le temps si rien n’est fait. Pathologie bénigne, la péricardite est dans la plupart des cas, une infection sans gravité lorsque celle-ci est vite détectée et prise en charge avec un traitement adapté. Il faut noter que les principaux symptômes de la péricardite sont des afflictions. Celles-ci se manifestent le plus souvent lorsque le patient est en position allongée – la nuit en occurrence- qu’en position assise.

Les différents types de péricardites

En général, les médecins diagnostiquent et prennent en charge trois types de péricardites :

  • La péricardite aiguë : elle se reconnait par l’intensité des symptômes dont la durée ne dépasse généralement pas plus d’un trimestre et dont les symptômes annihilés au bout de quelques de jours de traitement médicamenteux.
  • La péricardite chronique : elle associe aux premières infections symptomatiques du péricarde des complications. Cette phase chronique dure plus de trois mois.
  • La péricardite idiopathique qui se manifeste par la récidive des symptômes associés à la péricardite aiguë.

Causes, évolutions et traitements de la péricardite

La recherche médicale montre que les infections du péricarde peuvent causer la péricardite. Elle peut se développer e à la suite d’une intervention chirurgicale. L’infection peut également se développer à la suite de certains cancers, de certains traitements particulièrement la radiothérapie et la chimiothérapie. Elle peut être liée aussi à une déficience du système immunitaire du patient (péricardites chronique et idiopathique).

Dans de rares cas, la péricardite aiguë peut se muer en cas plus compliqué. Elle peut entraîner d’autres affections à l’organisme du patient. Une intervention chirurgicale peut intervenir pour limiter les potentielles complications que peut engendrer la péricardite chronique après des traitements médicamenteux infructueux.

Dans le cadre d’un traitement de la péricardite, la prise d’un rendez-vous avec son médecin traitant est vivement conseillé. Elle est traitée par des médicaments tels les AINS, les antibiotique (infection bactérienne), les corticostéroïdes…

L’endocardite, la maladie infectieuse cardiaque

Endocardite, IHU Méditerranée Infection
L’endocardite, infection du coeur

Infection en elle-même, l’endocardite est une inflammation vulvaire ou de la paroi interne du cœur. Survenant dans une région déjà abîmée par les bactéries en circulation dans le sang, l’endocardite est responsable des proliférations et des destructions des valves du cœur particulièrement. Il s’agit d’une maladie infectieuse.

Affection secondaire à la multiplication de bactéries sur le revêtement interne du cœur, une endocardite intervient à la suite d’un contact sanguin des bactéries.

Difficile de à détecter lorsque les manifestations cliniques sont légions, l’endocardite est cependant une infection de présentation polymorphe. On la diagnostique facilement lorsque les signes infectieux s’associent à des signes cliniques. Par exemple, une fièvre, des frissons, une faiblesse, une fatigue, des douleurs articulaires et musculaires… Ou encore des sueurs nocturnes, un essoufflement, une toux persistante, un gonflement des jambes, une perte de poids inexpliquée. Lorsque l’endocardite provoque une gêne cardiaque importante, des signes d’insuffisance cardiaque apparaissent : essoufflement marqué, voire perte de connaissance.
Au final, il faut évoquer le diagnostic d’endocardite infectieuse systématiquement chez tout sujet fébrile ayant un souffle valvulaire. On doit réaliser des hémocultures.

Les types d’endocardite

Il existe deux types d’endocardite : infectieuse et non infectieuse. Avec un traitement rapide, la majorité des personnes atteintes d’endocardite infectieuse survivent à cette maladie. L’endocardite non infectieuse est plus difficile à traiter.

Endocardite infectieuse, des complications

L’insuffisance cardiaque aiguë (par rupture ou perforation de valve cardiaque) est la première cause de mortalité de l’endocardite infectieuse à la phase aiguë de l’infection.
Elle est suivie par les complications neurologiques (accident vasculaire ischémiques secondaire à la migration d’un morceau de valve ou de végétation). Ainsi que par les arythmies cardiaques et les troubles de conduction.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *