noa khamallah

Pourquoi la mobilité urbaine est cruciale pour le développement d’une ville ?

Partout dans le monde de plus en plus de gens choisissent de vivre dans les villes. Déjà, 55 % de la population mondiale ou environ 4 milliards de personnes vivent dans un environnement urbain. Et ce chiffre devrait atteindre 60 % d’ici à 2030.

L’urbanisation, impose-t-elle de nouveaux défis aux villes ?

noa khamallahUne urbanisation aussi rapide pose aux villes en expansion une série de nouveaux défis. Parmi eux, l’amélioration de la mobilité urbaine. Celle-ci est cruciale pour l’évolution de chaque ville. Mais elle est sans doute encore plus fondamentale pour l’avenir des mégalopoles en évolution. Selon le rapport des Nations unies “Les villes du monde en 2018”, le nombre de mégalopoles – des villes qui abritent plus de 10 millions d’habitants – augmentera rapidement au cours de la prochaine décennie. D’ici 2030, le nombre total de mégalopoles dans le monde devrait passer de 33 à 43, et la majorité d’entre elles sera située dans des régions en développement.

Comment réduire les encombrements, la pollution et les accidents ?

Pour améliorer la mobilité, réduire les embouteillages et améliorer les niveaux de pollution atmosphérique, les villes doivent créer des solutions innovantes. Il s’agit d’encourager les habitants à utiliser des véhicules intelligents, électriques et à occupation partagée plutôt que des voitures traditionnelles à conducteur unique. L’utilisation des véhicules autonomes partagés peut avoir un impact tangible sur la circulation.

Encourager les habitants à utiliser les véhicules partagés

Avec la prise de conscience de la pollution et du changement climatique, de plus en plus de personnes s’ouvrent à de nouveaux modes de transport. Ainsi, elles contribuent à améliorer la qualité de l’air et la congestion dans leurs rues.

Favoriser la piétonnisation des centres-villes

Pour réduire la circulation et les accidents en centre-ville, beaucoup de villes ont le choix de la piétonnisation. Cette mesure peut sembler drastique, mais a permis de faire revenir les piétons dans de nombreuses villes. Par exemple, à Marseille, la Cannebière est fermée à la circulation chaque dernier dimanche du mois.
Cependant, rendre les rues aux piétons ne signifie pas forcément éliminer complètement les véhicules. Les vitesses plus lentes, les niveaux supplémentaires de redondance et la dépendance réduite au GPS signifient que les AV à faible vitesse peuvent fonctionner efficacement dans les centres-villes très peuplés, avec de grands bâtiments et des arbres.

Les nouvelles solutions de transport

De nos jours, les véhicules autonomes présentent une opportunité passionnante pour les villes sous la forme d’un transport rapide autonome. Le train léger sur rail est une solution de transport populaire qui fonctionne sur une emprise dédiée. Cependant, il s’agit d’une option coûteuse qui peut prendre de nombreuses années à réaliser. Le transport rapide par bus est une alternative plus rapide à mettre en œuvre, où les bus circulent sur une voie protégée.