Noa khamallah

Quels sont les défis de la mobilité électrique et leurs solutions ?

Pour une adoption large des véhicules électriques, les constructeurs doivent surmonter de nombreux obstacles. Dans cet article, Noa Khamallah examinera les défis qui touchent tous les modes de mobilité électronique et les solutions disponibles pour les relever.

Le monde, est-il en train de basculer vers la mobilité électrique ?

D’un point de vue politique et commercial, le monde est déjà en train de se convertir à la mobilité électrique. Par exemple, en matière d’électrification, la Chine est devenue le moteur des ventes de véhicule électrique (VE) grand public. Les ventes de VE en Chine sont à peu près équivalentes à celles de tous les autres pays réunis.

Les défis en termes d’infrastructures

Noa khamallah

Le principal défi en matière d’infrastructure pour la mobilité électronique réside dans les temps de recharge des véhicules et la disponibilité des stations de recharge. Pour augmenter cette capacité, il est nécessaire de soutenir la recherche, le développement, les essais et le déploiement de technologies de recharge rapide. Ce qui permettra aux consommateurs de “recharger” leurs véhicules pendant les longs trajets, comme ils le peuvent avec les véhicules à essence. Ce type de projet peut être porté par les politiques pour aider et permettre le déploiement d’une infrastructure de charge suffisante pour les VE.

Les défis de respect des normes

Les connexions de charge pour les VE grand public se sont regroupées autour d’une norme de connexion pour la charge en courant alternatif (J1772) et de deux autres pour la charge rapide en courant continu (CCS et CHAdeMO). Pour d’autres segments du marché tels que les bus électriques et d’autres véhicules moyens ou lourds, les systèmes de charge actuellement sur le marché présentent une myriade de solutions, certaines ouvertes et d’autres propriétaires. L’industrie s’efforce d’y remédier, mais comme tout processus de normalisation, cela prendra du temps.

Quelles sont les solutions de la mobilité électrique ?

Noa khamallah

Pour assurer la compétitivité dans le domaine de la mobilité électronique, chaque pays devra disposer des compétences nécessaires et d’un leadership. Pour cela, il faut être capable de soutenir des projets de mobilité électrique, tels que :

  • la stimulation de la croissance des véhicules électriques et des infrastructures de recharge ;
  • l’incitation fiscale. Il s’agit d’offrir des rabais, des subventions et des promotions pour la possession d’un véhicule électrique et l’achat d’une station de recharge. Ce rabais pourrait être offert à la fois aux particuliers, entreprises, organismes et municipalités.

En conclusion, malgré sa grande visibilité et ses déploiements croissants, l’e-mobilité est encore une technologie émergente. Les pays devraient investir à un stade précoce pour augmenter les programmes de R&D de l’industrie dans les technologies connexes telles que les batteries, la recharge intelligente et les systèmes de connexion au réseau, etc.