Parler du deuil est une étape indispensable, estime Yves Alphé

Yves Alphé : deuil, comment en parler au conjoint ?

Comme Yves Alphé l’évoque souvent, le deuil est une étape à franchir auquel nous sommes en général confrontés une ou plusieurs fois dans sa vie (ex : décès de ses parents ou grands-parents).
S’il est tentant de se renfermer au cours de cette dure épreuve (notamment durant la phase de dépression), il est néanmoins moins douloureux de la traverser à travers le dialogue, l’échange et l’écoute. Aujourd’hui, Yves Alphé évoque le deuil dans un couple, c’est-à-dire comment parler du deuil d’un proche à son conjoint ou sa conjointe.

Parler du deuil dans un couple

Les réactions face au deuil sont très variables
Les réactions face au deuil sont très variables

Lorsqu’un proche vient à décéder, les réactions de chacun et chacune sont très variables. Cela dépend en effet de nombreux facteurs : relation avec le proche (ami? famille ? collègue ?), son âge, les conditions du décès (maladie, accident, meurtre, suicide…) ou encore le déroulement de la cérémonie (qui doit être jugée satisfaisante par les proches pour permettre un dernier hommage, rappelle Yves Alphé).

Face au drame et aux différentes étapes psychologiques qui interviennent dans la phase de deuil, il est très important voire indispensable de savoir communiquer avec son/sa partenaire car l’épreuve psychologique est très lourde.

Un couple connaît en effet des hauts et des bas. Parmi ces « moments bas », la traversée d’une épreuve comme le deuil ne doit pas se faire seul mais requiert le soutien des proches, comme celui du ou de la partenaire.

Le deuil d’une personne commune au couple

Par « personne commune au couple », Yves Alphé signifie une personne connue et proche des deux partenaires. L’exemple le plus évident, et également le plus dramatique, est le décès de l’enfant du couple. La douleur est alors intense et partagée par les deux membres du couple. C’est là une véritable épreuve à la fois commune et individuelle : le deuil peut rapprocher et souder le couple à condition de bien communiquer ou malheureusement en provoquer la séparation en générant une véritable situation de crise, explique Yves Alphé.
Le décès peut également concerner un membre de la famille de l’une des personnes du couple que le/la conjoint(e) connaissait également ou un ami commun par exemple.

Le deuil d’une personne proche d’un seul membre du couple

L’on peut penser que dans ce cas de figure, seule la personne endeuillée souffre. Yves Alphé indique que cela n’est pas vrai même si l’épreuve psychologique est difficile. En effet, dans un couple soudé, l’autre partenaire ressent la douleur de sa moitié et veut alors lui venir en aide, ce qui n’est pas toujours facile. En effet, la relation de la personne avec le défunt ou encore sa vision de la mort sont quelques-uns des facteurs qui jouent un rôle dans la communication du deuil dans un couple.

Des approches de la mort différentes, explications par Yves Alphé

Selon le vécu, l’éducation, la culture ou la religion de chacun, la mort et donc le deuil seront perçus de façon différente. Afin de surmonter cette épreuve, les deux membres du couple doivent donc communiquer tout en respectant les convictions de l’autre. Nous avons donc là un double travail, rappelle Yves Alphé : le travail de deuil et celui d’une bonne communication envers sa moitié.

Comment se soutenir mutuellement

Nécessité de soutien mutuel durant le deuil, rappelé par Yves Alphé
Nécessité de soutien mutuel durant le deuil, rappelé par Yves Alphé

 

Le soutien mutuel d’un couple face à l’épreuve de deuil passe avant tout par l’écoute et la communication. Si les femmes ont davantage tendance à déclarer leurs émotions et leur tristesse, les hommes sont davantage enclins à souffrir en silence. Ce décalage rend alors la communication parfois difficile dans le couple, précise Yves Alphé, face à cette épreuve. L’on peut évoquer sa tristesse mais il faut faire attention à ne pas se morfondre en abordant uniquement la mort de l’être cher. Parler des bons souvenirs partagés avec la personne décédée peut être une alternative pour faire son deuil car l’on associera moins la mort au proche concerné, indique Yves Alphé.

One thought on “Yves Alphé : deuil, comment en parler au conjoint ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.